Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

June 14 2019

Why are Hong Kong authorities calling a demonstration a “riot”?

As the majority of protesters were peaceful and had not taken violent act, a large number of civic groups slammed the “riot” label as ludicrous.

Sous un gilet jaune, il y a... (6)

Sous un gilet jaune, il y a... (6)
https://visionscarto.net/sous-un-gilet-jaune-il-y-a-6

Suite de notre petite radioscopie de la France qui se réveille, avec une série de portraits sans retouche de #gilets_jaunes. Aujourd’hui : Jean-Jacques. 6. Jean-Jacques À 80 ans, je suis le doyen des gilets jaunes de Strasbourg République. J’ai vécu une enfance et une jeunesse heureuses à Paris, dans une famille catholique. Mes maîtres à penser sont Jésus, bien sûr, Saint Augustin, le dominicain d’extrême gauche Jean Cardonel, l’ex-cistercien Bernard Besret, Bertrand de Jouvenel et Albert Einstein. (...)

#Billets

/ gilets jaunes

Reposted by02mydafsoup-01 02mydafsoup-01

*200 noeuds animés en vidéo et en pas à pas interactif*

200 #noeuds animés en vidéo et en pas à pas interactif
https:// www.animatedknots.com

Le site AnimatedKnots.com présente une ressource unique et remarquablement soignée dans son principe : plus de 200 noeuds en vidéo et avec un système interactif, pour apprendre toutes sortes de techniques avec facilité et à son rythme.

L’interface proposée est particulièrement intéressante puisqu’elle permet de retourner le noeud selon un axe vertical ou horizontal. Elle permet en outre de faire défiler les instructions une par une à la demande, et d’obtenir un tri des noeuds par catégorie ou par usage etc.

On y rencontre aussi bien des noeuds pour la pêche que des noeuds de cravate, des tissages ornementaux, des noeuds pour l’escalade ou le point du chirurgien.

via https://www.laboiteverte.fr/200-noeuds-animes-en-video-et-en-pas-a-pas-interactif

Reposted by02mydafsoup-01 02mydafsoup-01

June 13 2019

« On n'échappera pas à une réflexion sur l'usage du LBD », réagit la patronne de l'IGPN - L'Express

« On n’échappera pas à une réflexion sur l’usage du LBD », réagit la patronne de l’IGPN - L’Express
https://www.lexpress.fr/actualite/societe/on-n-echappera-pas-a-une-reflexion-sur-l-usage-du-lbd-reagit-la-patronne-de

Brigitte Jullien dresse le bilan 2018 des activités de la « police des polices ». Le nombre d’enquêtes a explosé depuis la crise des gilets jaunes. Interview.

Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, le nombre d’enquêtes judiciaires de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) visant des policiers a explosé. On en recense 265 depuis le 17 novembre, dont 40 % ont été transmises à la justice (huit informations judiciaires ont été ouvertes), a annoncé ce jeudi la « police des polices », lors d’un point presse.

On note également une hausse de plus de 200 % de l’usage des décriés LBD et grenades de désencerclement en 2018 par les policiers. Des tirs largement concentrés sur les deux derniers mois de l’année, qui ont vu se massifier les mouvements de gilets jaunes.

A ce jour, l’IGPN n’a effectué aucune proposition de sanction administrative contre des policiers visés par des enquêtes en lien avec ces manifestations, indique à L’Express Brigitte Jullien, directrice de l’Inspection générale de la police, qui dit attendre la fin des enquêtes. Cette nouvelle arrivée dans l’institution -elle a pris ses fonctions en janvier- dresse le bilan d’une année 2018 marquée par des manifestations hors normes.

L’Express : Comment votre activité d’enquêteurs a-t-elle été modifiée par le mouvement des gilets jaunes ?

Brigitte Jullien : L’IGPN n’avait jamais vécu une telle situation, mais nous n’avons pas renforcé nos effectifs (l’institution comprend 292 agents, dont 110 enquêteurs). Nous avons su nous mobiliser face à cet afflux de travail.

LIRE AUSSI >> « À l’IGPN, je n’ai jamais eu de pressions politiques »

Il n’y a pas que la situation des gilets jaunes. Dans tous les cas, 2018 a été une année importante en termes de manifestations sociales sur la voie publique et de violences urbaines. On a aussi vécu la Coupe du monde, le Printemps de Bourges, les manifestations contre l’enfouissement de déchets nucléaires, ou encore les débordements à Halloween...

Pourquoi certaines enquêtes, notamment liées aux violences présumées contre des gilets jaunes, prennent autant de temps ?

Identifier le policier qui a tiré n’est pas toujours évident. Les victimes se trouvent dans certains cas à 30 m de la personne qui a utilisé son arme, et ne sont pas capables de nous donner son signalement ou son positionnement.

On a des vidéos, souvent, mais elles ne sont parfois pas très claires. Il faut qu’on fasse toutes les recherches sur l’unité qui était présente, puis il faut auditionner le commissaire qui dirigeait le service et enfin les officiers, afin de voir qui était positionné à tel endroit. Parfois aussi, on n’est pas certain que la blessure soit liée à un LBD.

Les nombreuses vidéos prises par des manifestants ou témoins et diffusées sur les réseaux sociaux ont-elles modifié votre travail ?

C’est un élément nouveau dans le cadre de nos enquêtes, qui n’existait pas il y a encore quelques mois et que l’on intègre maintenant. On a des enquêteurs qui se sont spécialisés dans l’étude des réseaux sociaux, qui cherchent avec des occurrences toutes les images qui existent, pour travailler dessus.

Sur notre plateforme de signalements, on reçoit aussi plein de vidéos qui sont parfois difficiles à identifier, car elles nous sont transmises par des internautes qui les ont eux-mêmes trouvées sur les réseaux sociaux. C’est alors compliqué de les raccrocher à un fait précis. Les réseaux sociaux font désormais partie du travail d’enquêteur et on ne le néglige pas.

#maintien_de_l'ordre

Reposted by02mydafsoup-01 02mydafsoup-01

Les Gilets jaunes ont fait exploser le nombre de tirs de LBD - Le Parisien

Les Gilets jaunes ont fait exploser le nombre de tirs de LBD - Le Parisien
http://www.leparisien.fr/faits-divers/les-gilets-jaunes-ont-fait-exploser-le-nombre-de-tirs-de-lbd-13-06-2019-8

On constate surtout « une hausse inédite et importante » des usages du Lanceur de balles de défense avec 4 005 déclarations de tir (+ 61 %) et 19 071 munitions tirées (+ 200 %). Nette augmentation également pour les « grenades à main de désencerclement » (+ 296 % munitions tirées).

#maintien_de_l'ordre

Gilets jaunes : la cheffe de l'IGPN « réfute totalement le terme de violences policières » - Le…

Gilets jaunes : la cheffe de l’IGPN « réfute totalement le terme de violences policières » - Le Parisien
http://www.leparisien.fr/faits-divers/gilets-jaunes-brigitte-jullien-refute-totalement-le-terme-de-violences-po

Brigitte Jullien a présenté ce jeudi le rapport d’activité de la « police des polices » pour 2018. Une année marquée notamment par la crise des Gilets jaunes.

Brigitte Jullien, la cheffe de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), présentait ce jeudi le rapport d’activité de la « police des polices » pour 2018. Une activité marquée par la crise des Gilets jaunes et la polémique sur l’utilisation du Lanceur de balles de défense. L’année dernière, les forces de l’ordre l’ont utilisé beaucoup plus massivement que l’année précédente, avec des blessures graves à la clé. Brigitte Jullien promet « une réflexion » sur le sujet.

Quel a été l’impact du mouvement des Gilets jaunes sur l’activité de l’IGPN ?

BRIGITTE JULLIEN. Cette crise a eu de fortes répercussions sur nos missions, notamment en termes d’organisation de travail. Et ceci de façon durable. Certains mois, nos 110 enquêteurs n’ont travaillé que sur les dossiers liés au mouvement des Gilets Jaunes, notamment au sein de la délégation de Paris, où l’IGPN a été saisie de très nombreuses enquêtes. Certaines affaires, de corruption par exemple, ont dû être temporairement mises de côté sans être évidemment abandonnées. Il fallait répondre aussi vite que nous pouvions, sans pour autant tomber dans la précipitation.

Combien d’enquêtes sont liées à ce mouvement ?

Au total, du 17 novembre 2018 au 8 juin, nous avons reçu 555 signalements sur la plateforme de l’IGPN mise à disposition du public. 265 enquêtes judiciaires ont été ouvertes. Parmi celles-ci, 105 - soit 45 % - sont terminées et ont été renvoyées aux différents parquets pour analyse. Dans une majorité de cas, nous n’avons pas pu identifier les policiers. Beaucoup de victimes présumées ne sont pas parvenues à déterminer les lieux et horaire précis des faits, et dans certaines villes ou rues, il n’existe pas de vidéoprotection. Les parquets peuvent désormais classer le dossier ou demander un complément d’investigations. Dans les cas où des fonctionnaires ont été identifiés, les parquets peuvent décider de les renvoyer devant un tribunal correctionnel s’ils estiment les faits caractérisés.

Comment expliquez-vous qu’aucun policier ne soit suspendu à ce jour ?

Pour qu’il y ait suspension, il faut qu’il y ait faute. Or, à ce jour, aucune enquête n’a permis de conclure que la responsabilité d’un policier était engagée à titre individuel. Cela ne veut pas dire que cela n’arrivera pas…

Avez-vous des instructions de la part du ministère de l’Intérieur ?

Aucune. L’IGPN est un service d’enquête indépendant.

Y a-t-il eu selon, vous, des violences policières ?

Je réfute totalement le terme de violences policières. Il y a eu des blessures commises à l’occasion de manifestations durant lesquelles la police a fait usage de la force. Notre travail est de chercher à savoir si cet usage était légitime et proportionné. Nous devons évaluer la proportionnalité et la légalité de la riposte. Il y a peut-être eu des situations où cela n’a pas été le cas. Mais il est encore trop tôt pour le dire.

On a le sentiment d’une justice à deux vitesses. Les manifestants sont jugés très rapidement alors que les sanctions contre les policiers tardent à venir…

Je conçois que ce décalage dans le temps soit mal compris. Policiers et manifestants ne se trouvent pas dans la même situation. Quand on participe à une manifestation non déclarée et qu’on commet des exactions, qu’on est interpellé en flagrant délit, il est logique que l’on passe rapidement devant le tribunal. Le policier, lui, se trouve dans une situation différente. La loi lui confère le droit de recourir à la force, ce qui est en soi une violence. Il faut déterminer si cet usage est légitime.

Des policiers ont-ils tiré avec leur arme à feu ?

Non, aucun tir de ce type n’a été recensé.

Dans le mouvement des Gilets jaunes, quelle part de vos enquêtes porte sur l’utilisation du LBD ?

Environ un tiers. La période du 17 novembre au 31 décembre 2018 a concentré plus du tiers des déclarations annuelles de tirs et la moitié des munitions tirées. Mais n’oublions pas les incidents en marge de la Coupe du monde, le 14 juillet, ainsi que les violences urbaines au moment d’Halloween.

Avez-vous engagé un retour d’expérience sur l’usage de cette arme ?

Nous n’échapperons pas à cette réflexion.

#maintien_de_l'ordre

Reposted by02mydafsoup-01 02mydafsoup-01

*Remembering refuge. Between Sanctuary and Solidarity* ❝Remembering Refuge : Between Sanctuary and…

Remembering refuge. Between Sanctuary and Solidarity

Remembering Refuge: Between Sanctuary and Solidarity is an oral history archive highlighting the stories of people from Haiti, El Salvador, and Guatemala, who crossed the Canada-US border to seek refuge.

The borders between #Detroit and #Ontario, #New_York and #Quebec sit on the lands of the #Mwami, the #Potawatomi, the #Anishnabek, the #Peoria, the #Haudnesonee, the #Huron-Wendat, the #Mohawk, the St. Lawrence #Iroquois, and the #Abenaki.

You are hearing a conversation between elders Ateronhiata:kon (Francis Boots) and Kanasaraken (Loran Thompson) of the Kahniakehaka (Mohawk) Nation in Akwesasne. They are sharing stories about the Canada-US border that crosses through their territories.

https://www.rememberingrefuge.com
#Canada #frontières #mémoire #USA #migrations #réfugiés #histoire_orale #audio #peuples_autochtones #Québec
ping @reka

Un financier qu'on aimerait voir s'écraser en plein vol - Le site du journal Le Postillon

Un financier qu’on aimerait voir s’écraser en plein vol - Le site du journal Le Postillon
https://www.lepostillon.org/Un-financier-qu-on-aimerait-voir-s-ecraser-en-plein-vol.html

Game of drones
Un financier qu’on aimerait voir s’écraser en plein vol

Delta Drone est une entreprise d’origine grenobloise qui fabrique des drones. Enfin, c’est ce qu’on croyait, parce qu’on gobait bêtement les articles de presse reprenant les communiqués de la boîte. Mais la presse économique est une des plus grosses productrices de fausses nouvelles (fake news en globish).
En fait, Delta Drone n’est plus qu’un instrument financier très rentable, ne produisant rien si ce n’est de la spéculation. Le Postillon vous propose un voyage dans le monde des drones policiers, de la Bourse et des gigantesques magouilles financières autorisées par la loi.

#bourse #drones #enfumage

*Encuesta sobre Migración en la Frontera (Emif)* La Encuesta sobre Migración en la Frontera Norte…

Encuesta sobre Migración en la Frontera (#Emif)
La Encuesta sobre Migración en la Frontera Norte de México (Emif Norte), aporta elementos de análisis basados en información directa y confiable sobre la dinámica, la magnitud y características de los flujos migratorios de trabajadores mexicanos hacia Estados Unidos.

La Encuesta sobre Migración en la Frontera Sur de México (Emif Sur), aporta elementos para medir y caracterizar flujos migratorios provenientes de Guatemala, Honduras y El Salvador, que se desplazan a territorio mexicano y/o estadounidense, con el propósito de laborar en estos países.
https://colef.mx/emif

Le site en anglais:

Background of the surveys

The Survey of Migration at Mexico´s Northern Border (EMIF Norte) began in 1993 as a collaboration project between El Colegio de la Frontera Norte (COLEF), the National Population Council, and the Secretariat of Labor and Social Welfare, to measure the size and characteristics of the flows of migrant workers between Mexico and the United States.

Later, the survey became a fundamental statistical observatory for the study of Mexican migration and the most important conceptual and methodological precedent for another similar survey on the Mexican-Guatemalan border, The Survey of Migration at Mexico´s Southern Border (EMIF Sur) carried out since 2004.

Both surveys are managed by the following institutions: El Colegio de la Frontera Norte (COLEF), the Secretariat of Government, the National Population Council, the Secretariat of Labor and Social Welfare, Migration Policy Bureau of Secretariat of Government, the Secretariat of Foreign Affairs, and the National Council to Prevent Discrimination. And in 2015 the Secretariat of Social Development joined the project.
General Objectives

The Survey of Migration at Mexico´s Northern Border: Increase understanding of the phenomena of labor migration flows at Mexico’s northern border with the United States, highlighting its characteristics, volume, and trends, and its effects on the labor market and its impact on both neighboring societies.

The Survey of Migration at Mexico´s Southern Border: Increase understanding of the flows of migrants who cross between Mexico and Guatemala in order to work in Mexico or the United States, along with the undocumented migrants that cross Mexican territory and are returned to Guatemala, Honduras and El Salvador by Mexican and U.S. immigration officials. Also, quantify the volume of migration flows and discover its main economic, social and demographic makeup, as well as the conditions and labor characteristics of the people who migrate.


https://colef.mx/emif/eng/index.php

#migrations #asile #réfugiés #frontières #données #base_de_données #statistiques #chiffres #Mexique #USA #Etats-Unis

Reposted by02mydafsoup-01 02mydafsoup-01

Surveillance Company Cellebrite Finds a New Exploit : Spying on Asylum Seekers

Surveillance Company Cellebrite Finds a New Exploit : Spying on Asylum Seekers
https://privacyinternational.org/long-read/2776/surveillance-company-cellebrite-finds-new-exploit-spying-asylu

Cellebrite, a surveillance firm marketing itself as the “global leader in digital intelligence”, is marketing its digital extraction devices at a new target : authorities interrogating people seeking asylum. Israel-based Cellebrite, a subsidiary of Japan’s Sun Corporation, markets forensic tools which empower authorities to bypass passwords on digital devices, allowing them to download, analyse, and visualise data. Its products are in wide use across the world : a 2019 marketing brochure (...)

#Cellebrite #smartphone #migration #hacking #sécuritaire #surveillance #PrivacyInternational

Reposted by02mydafsoup-01p125

Pourquoi le site du référendum contre la privatisation d'ADP est-il si critiqué ? - Libération

Pourquoi le site du référendum contre la privatisation d’ADP est-il si critiqué ? - Libération
https://www.liberation.fr/checknews/2019/06/13/pourquoi-le-site-du-referendum-contre-la-privatisation-d-adp-est-il-si-cr

Le truc le plus prévisible de l’année !!!!

Depuis le lancement du site, mercredi soir, qui permet de soutenir la proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public national de l’exploitation du Groupe aéroports de Paris, un certain nombre d’internautes ont relevé plusieurs bugs, émettant même l’hypothèse que le site aurait été pensé pour décourager les internautes de l’utiliser.

Question posée sur Twitter le 13/06/2019

Bonjour,

Vous avez été nombreux à nous interroger sur le site mis en ligne mercredi par le ministère de l’Intérieur, permettant de soutenir une proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aérodromes de Paris.

La mise en place de ce site fait suite, comme le racontait déjà CheckNews, à la décision du Conseil constitutionnel de valider l’ouverture de la première phase d’un référendum d’initiative partagée (RIP) contre la privatisation des aéroports de Paris défendue par le gouvernement. Le 9 mai, les « sages » estimaient en effet que les conditions pour organiser la consultation des citoyens sur ce sujet étaient réunies, conformément à l’article 11 de la Constitution. Soit une première depuis que la procédure du RIP a été adoptée en 2008 (et qu’elle est entrée en vigueur en 2013).

Si cette proposition de loi est signée par 10% du corps électoral, soit un peu plus de 4,5 millions de citoyens, un référendum sera alors convoqué par le président de la République (si le Parlement n’a « pas examiné de texte sur le même sujet dans un délai de six mois »).

Depuis le lancement du site, de nombreux internautes se sont plaints de son fonctionnement, certains allant même jusqu’à suggérer qu’il avait été pensé pour compliquer la signature.

Le site en question a été mis en ligne en 2015 au moment de la loi instaurant le référendum d’initiative partagée, mais n’avait jamais servi depuis. Ce qui peut expliquer l’aspect un peu « vieillot » de l’interface.

Des internautes se sont d’abord plaints que le site plantait régulièrement, ne permettant pas aux internautes d’aller au bout du formulaire. Cette critique a notamment été formulée par le PCF sur Twitter.

Au Parisien, le ministère de l’Intérieur indique que l’un des serveurs était « mal paramétré », et que le problème a été réglé ce matin.

Plusieurs internautes affirment aussi que le site n’est pas parvenu à les retrouver sur les listes électorales, alors que certains d’entre eux assurent avoir voté, il y a deux semaines, aux élections européennes. Le formulaire demande en effet de renseigner sa commune de vote. Une fois celle-ci complétée, plusieurs internautes se sont vu répondre : « Nous ne sommes pas parvenus à vous retrouver sur la liste électorale. Vous ne pouvez donc pas soutenir cette initiative référendaire. Vérifiez que les données que vous avez saisies correspondent bien à l’état civil avec lequel vous êtes inscrits sur les listes électorales. Vous pouvez aussi solliciter votre inscription sur les listes électorales en utilisant la téléprocédure disponible sur le lien suivant. »

C’est notamment le cas du journaliste Daniel Schneidermann, directeur de publication du site Arrêt sur images, qui a conté ses mésaventures dans une chronique publiée ce matin sur son site. Une page « Réclamation » est disponible sur le site, avec un formulaire permettant de préciser le motif de la réclamation.

Autre point relevé par les internautes : le formulaire n’accepte pas les accents dans les prénoms renseignés dans le formulaire.

Face à ces problèmes récurrents, un compte Twitter « Aide Referendum » a même été créé, listant les quelques conseils utiles pour aider les internautes à aller au bout du formulaire sans difficulté.

Enfin, plusieurs internautes se sont émus que la liste des signataires soit accessible (même si aucun nom ne s’y affiche pour l’instant). Et déploré l’absence de compteur. Il est effectivement impossible de connaître le nombre de personnes ayant participé.

Contacté par CheckNews, le ministère de l’Intérieur n’a, pour l’heure, pas répondu à nos sollicitations.

Cordialement
Robin Andraca

#Referendum_ADP #Site_web

Vers la grève féministe en Suisse

Vers la grève féministe en Suisse
http://www.platenqmil.com/blog/2019/06/13/vers-la-greve-feministe-en-suisse

Dans cet entretien, Anouk (étudiante, investie dans les mouvements étudiants et de l’immigration coloniale et post-coloniale) et Maimouna (militante queer antiraciste « qui penche du côté marxiste de la force » et qui travaille dans un syndicat interprofessionnel du secteur public) nous livrent un récit du processus qui va porter [de] nombreuses femmes* en Suisse à se mettre en grève pour la journée du 14 juin 2019.

#grève_des_femmes #féminisme

Norvège : explosion d'une station d'hydrogène, Toyota et Hyundai dans l'attente

Norvège : explosion d’une station d’hydrogène, Toyota et Hyundai dans l’attente
https://www.caradisiac.com/norvege-explosion-d-une-station-d-hydrogene-toyota-et-hyundai-dans-l-att

Ce n’était jamais réellement arrivé dans le domaine de la distribution pour les automobiles, mais cette première pourrait amener quelques craintes sur l’hydrogène en attendant les résultats de l’enquête. Y a-t-il eu erreur humaine, ou bien l’hydrogène est-il le seul responsable de cette énorme explosion qui a eu lieu en Norvège, du côté de Sandvika, le 10 juin ?

_Dora_, Minaverry — L'agrume

Dora, Minaverry — L’agrume
http://lagrume.org/collections/litterature/dora

Allemagne, 1960. Dora, jeune juive dont le père est mort en camp de concentration, travaille comme archi­viste au Berlin Document Center. Confrontée à l’horreur des crimes nazis, elle entreprend sa propre enquête. Elle rejoint sa mère en France, se lie à un groupe de jeu­nes communistes de Bobigny, puis fait la connaissance d’un espion israélien qui lui propose de partir en Argen­tine sur les traces de Mengele, le célèbre médecin nazi d’Auschwitz… À travers ces rencontres et ces aventures, Dora reconstitue une partie de sa propre histoire et passe de l’adolescence à l’âge adulte.

Dora est une aventure passionnante qui nous entraîne dans le contexte géopolitique de l’après Seconde Guer­re mondiale. Chasse aux nazis rocambolesques à travers le monde, c’est aussi un récit historique et documentaire, et un roman d’apprentissage palpitant. Cet ouvrage a rencontré un grand succès d’estime et commercial en Argentine.

Reposted by02mydafsoup-01 02mydafsoup-01

DRC Ebola outbreak spreads to neighboring Uganda, activating rapid preparedness response

Uganda has prepared for this moment: Three confirmed cases activate a strong Ebola response system of detection and prevention. Is this a "public health emergency of international concern"?

Paraguay's road to democracy is slowed down by its political ghosts

"Although Paraguay transitioned to a democracy in the years after the dictatorship ended, subsequent elections saw circles close to Stroessner stay in power"

#KuToo: Japan petition against high heels in the workplace gains worldwide support

In Japan, employers are legally entitled to demand female employees wear uncomfortable high heels or pumps.

The Ivan Golunov phenomenon: a brief moment of solidarity and euphoria in Putin’s Russia

Many are calling for more action to punish law enforcement forces that fabricated the case.

Montpellier : la juge Boussaguet surpasse le procureur et envoie 4 gilets_jaunes en prison - Le…

#Montpellier : la juge #Boussaguet surpasse le #procureur et envoie 4 #gilets_jaunes en #prison - Le Poing
https://lepoing.net/montpellier-la-juge-boussaguet-surpasse-le-procureur-et-envoie-4-gilets-jau

une gilet jaune, #violentée lors de son #interpellation, est arrivée en béquille et ne parvenait pas à se lever pendant l’audience. Ces stigmates n’ont visiblement pas ému la juge Boussaguet, qui a prononcé deux #condamnations à trois mois de #prison_ferme avec mandat de dépôt

Reposted by02mydafsoup-01 02mydafsoup-01

Le père (4/4) : Faut-il abolir le patriarcat ?

Le père (4/4) : Faut-il abolir le patriarcat ?
https://www.franceculture.fr/emissions/les-chemins-de-la-philosophie/le-pere-44-faut-il-abolir-le-patriarcat

Cette question ! C’est en ce moment #femmes #féminisme #inégalités

Comment définir le patriarcat ? Est-ce un geste si évident, si naturel, que de faire découler du père tout un ordre politique ?

Manon Garcia, philosophe, est Junior Fellow à la Society of Fellows de l’université de Harvard
https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2018/08/4fd1bc7b-366b-49b9-a79f-8e59a74d45b6/250_97820814394120-5310369.webp

Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl